Back to Top

L'Isle-Jourdain et le Vélo

 

Un groupe de travail: Mairie de l’Isle-Jourdain, groupe cyclelab, association des commerçants, OT de l’isle-Jourdain, associations sportives autour du vélo, la communauté de commune de la Gascogne Toulousaine et le conseiller général

L'Isle Jourdain et le vélo

Animateurs: Grégory CORTES et Marie Stéphane CAZALS

7 réunions de janvier à novembre 2014

Résultats: un plan d’actions moyen long terme validé par le groupe, servant de feuille de route pour les années à venir

→ Une action court terme mise en place dès cet été : Offre de location vélo pour les touristes

Un groupe de travail motivé, multisectoriel et réuni autour du Vélo

Référent local:  La mairie de l'isle-Jourdain - Bertrand LAHILLE

Animateur local: Jean-Pascal COSTES

Crédits photo: Lionel LIZET ©

Témoignage de Denis Briscadieu – Président du groupe Cyclelab

Que pensez-vous de la démarche expérimentale proposée par la CCI ? (Le concept, la méthodologie de travail, accompagnement CCI, etc...)
L’idée de promouvoir une ville par la mise en avant d’un de ses secteurs d’activités, de son histoire culturelle, sportive économique est très intéressante. Et le choix des différentes villes du Gers affecté à leur thématique est juste. Cela donne à chacune des villes un statut de commune dynamique, moderne et volontariste sur leur développement. Les nombreuses réunions qui ont été organisées, se sont fixées autour d’éléments concrets pouvant engendrer de vraies idées de créations. Les personnes de L’Isle Jourdain ayant collaboré ont toutes contribué à la mise en place d’opérations. Le management de la CCI, auprès de l’animateur local a guidé la mise en place des projets.

Concrètement comment cela s'est déroulé sur l'Isle-Jourdain ? (le groupe de travail, l'animation du groupe, l'implication des acteurs, ....)
Des 5 villes du Gers, Nogaro et le Circuit, Eauze et l’Armagnac, Samatan et le Foie Gras, Auch et d’Artagnan, seule L’Isle Jourdain défend un produit, LE VELO qui a peu d’histoires enracinées ( à part le vélodrome de 1933, mais qui ne vit plus). La ville n’a pas non plus, aujourd’hui de forte pression sociale et économique locale (35 employés, 80 élèves…). Le Vélo, ici peut être considérée encore, comme satellitaire dans le développement de la ville. Et là est le défi de l’U.V.U.P. pour nous. Regarder après demain et faire de L’Isle Jourdain, une cité visionnaire, modèle, créatrice d’idées autour du VELO, est ce qui en fera sa référence dans les prochaines années. Dans l’usage du vélo par les Lislois, dans la réflexion des collectivités locales pour optimiser sa pratique, dans la création de structures économiques tertiaires, dans le développement de pôles sportifs de tous niveaux, et pour tous types de pratiquants. D’une ville expérimentale, elle peut devenir une Capitale du vélo. Il reste bien sûr, beaucoup de travail, car nous devons convaincre en même temps le local, le régional et le national. Le VELO de L’Isle Jourdain est plus connu en Italie, en Asie aux Usa, qu’à L’Isle Jourdain lui-même. Que L’U.V.U.P. nous permette de réussir ce défi est déterminant. Et les acteurs du groupe de travail sont motivés et convaincus de la réussite possible du projet. Il faut qu’autour d’eux, tous en soient aussi persuadés. L’exemple à suivre, c’est Marciac et le Jazz ! Il y a trente ans, peu devait croire en une telle destinée. Il a fallu un beau projet, soutenu par des gens obsédés par la quête de la réussite. Et ils y sont arrivés !

En quoi le projet UVUP contribuera au développement économique local autour du couple village-produit ?
Le développement de l’usage du vélo par les Lisois est dans un premier temps aussi important que le développement économique. C’est ce que nous organisons depuis 3 ans, avec le VELOSCOPE, les écoles primaires, le collège, le Festival VELO en FETE et le Club de vélo. Pour l’U.V.U.P., après la réalisation d’un logo, et d’une signature « L’Isle Jourdain, Terre de Vélo », une première action d’un parc de location vélo a été mis en place cet été au Camping. Et nous avons su créer depuis 2011, de nombreux outils et évènements, déjà en place, que personne ne possède et que beaucoup nous envie ! Il faut une mobilisation pour les faire éclore. C’est à partir de là que le développement économique sera concrétisé et que le Pôle d’Excellence Rurale, VELOPOLE, l’action de l’U.V.U.P, auront servi. Et c’est tout un territoire régional qui doit le défendre.