L’inflation et les incertitudes géopolitiques pèsent sur l’activité des entreprises gersoises

Date de début
Catégorie d'actualité
Publication
Body

 

CHIFFRES D’AFFAIRES

 

 

Baromètre de conjoncture gersoise

 

 

Au 1er trimestre 2022 , la hausse du coût de l’énergie, des transports et des matières premières ainsi que les difficultés d’approvisionnement pèsent sur l’activité économique :   le solde d’opinions sur le chiffre d'affaires réalisé perd près de 5 points sur 3 mois.
La tendance annuelle reste orientée à la hausse mais les incertitudes géopolitiques et le risque d’augmentation de l’inflation laissent peu de visibilité sur les prochains mois.

 

 

Au niveau sectoriel, les perspectives d’activités baissent le plus significativement dans l’industrie et le commerce;
la construction reste dynamique au 1er trimestre avec des prévisions d’ activité toujours bien orientées sur les mois suivants.

Le solde d’opinion sur l’activité prévue sur les 3 prochains mois se redresse dans les Hôtels-Cafés-Restaurants.  

 

CARNETS DE COMMANDE


Le solde d’opinions sur les carnets de commandes pour la période à venir baisse globalement de 13 points. Sur 3 mois , il baisse dans tous les secteurs hormis la construction.

La tendance annuelle reste orientée à la hausse dans les Services et les Hôtels Cafés Restaurants pénalisés en 2021 par les contraintes sanitaires.

 

NIVEAUX DE TRÉSORERIE et MARGES

Les niveaux de trésorerie et les marges se dégradent sur un an dans tous les secteurs d’activité hormis les services et les Hôtels-Cafés-Restaurants

 

EFFECTIFS ET PRÉVISIONS D’EMBAUCHES


Les soldes d’opinions sur les évolutions d’effectif à 3 mois sont positifs et en hausse sur 3 mois dans la construction et les Hôtels-Cafés-Restaurants avec respectivement 22% et 32% de chefs d’entreprise qui prévoient des embauches à trois mois dans ces secteurs.
La tendance annuelle d’évolution des effectifs à trois mois est positive dans les services et les Hôtels-Cafés-Restaurants. 

 

 

AVENIR DE L’ENTREPRISE


L’indicateur de confiance baisse de 7 points sur 3 mois et 3 points sur un an.
La confiance s’est restaurée dans les services et les Hôtels-Cafés-Restaurants tandis l’inflation importée et les difficultés d'approvisionnements impactent le moral des chefs d’entreprises industrielles, de la construction et du commerce.

 

 

AUGMENTATION DU PRIX DE L’ ÉNERGIE

 

Baromètre de conjoncture des entreprises du Gers

 


Près de 9 chefs d’entreprise sur 10 pensent que l’augmentation des prix de l’énergie (électricité, gaz, carburants) a déjà ou va avoir un impact sur l’activité de leur entreprise : faiblement pour 17% d’entre eux, de façon significative pour la moitié d’entre eux, de façon importante pour 23% et avec un risque de mise péril de leur entreprise pour 6% .

La dégradation de la trésorerie (62%) et la réorganisation de l’activité (24%) sont les conséquences de cette augmentation du prix de l’énergie sur l’entreprise les plus citées.  

 

 

Source : Baromètre de  conjoncture des CCI d'Occitanie -

 

Télécharger la note complète

 

Retour à la liste